Quand deux âmes s’appelle

Quand deux âmes s'appellentQuand deux âmes s’appelle

l’univers entend leur murmure et conspire à les rapprocher

-Daniel Nielson

« Être 1 quand on est 2 »

– En philosophie, impossible de parler d’âme sœur sans évoquer Platon. Dans Le Banquet, celui-ci expose une théorie sur l’amour, attribuée au poète comique Aristophane : à l’origine, les Hommes étaient doubles – ils avaient 4 bras, 4 jambes, 2 sexes et 2 visages. Un jour, se sentant surpuissants, les Hommes tentèrent d’accéder à l’Olympe, la demeure des dieux. En guise de punition, Zeus scinda alors les Hommes en 2 parties : depuis, chaque Homme sur Terre cherche sa moitié afin de retrouver la plénitude…

Dans l’idée d’« âme sœur », on retrouve également la notion de famille. Il s’agit d’une personne extérieure à notre famille avec laquelle on va pourtant fonder notre foyer : c’est également une personne que l’on aime autant qu’un membre de notre propre fratrie…

Il n’existe pas de « signaux » permettant de reconnaître son âme sœur à coup sûr : c’est « la » personne qui va mettre fin à notre vide intérieur, refermer notre « blessure », combler notre manque. Évidemment, une telle relation mérite quelques efforts : l’âme sœur, c’est une quête que les Hommes mènent depuis l’Antiquité !

 

 

 

 

source: –Emmanuel Jaffelin, philosophe

Vos Commentaires: