Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui vous libèrent,

Albert-Camus-plus-je-vieillisPlus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui vous libèrent, et qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter que forte à éprouver.

 – Albert Camus 

 – écrivain français (1913 – 1960 )

Vos Commentaires: