Pourquoi les humains s’embrassent-ils ?

 Selon plusieurs études, dont l’une menée récemment par

l’Université Oxford, les longs baisers langoureux échangés en début de relation permettent inconsciemment à Madame d’évaluer, via le goût et l’odorat, la qualité et la compatibilité des marqueurs génétiques de Monsieur, de même que son état de santé.

Monsieur, quant à lui, en profiterait pour se renseigner sur la fertilité de Madame. Une fois le couple formé, le baiser garde toute son utilité puisqu’il provoque la sécrétion

de neurotransmetteurs réconfortants tels que la dopamine, la sérotonine, les endorphines et, surtout, l’ocytocine, mieux connue sous l’appellation d’«hormone de l’attachement».