La vie m’a appris

La vie m'a apprisLa vie m’a appris

J’ai appris  qu’importe ce qui arrive, ou aussi mal que peut paraître ma vie aujourd’hui,
la vie continue, et ce sera mieux demain.J’ai appris que tu peux savoir beaucoup au sujet
d’une personne par la façon dont elle s’en tire avec trois choses: un jour de pluie,
des bagages perdus, et en accrochant des lumières dans un sapin de Noël.J’ai appris qu’importe votre relation avec vos parents, il vous manque lorsqu’ils vous quittent.J’ai appris que gagner sa vie n’est pas la même chose que faire sa vie.J’ai appris que la vie, des fois, vous donne une deuxième chance.

J’ai appris que tu ne dois pas passer à travers ta vie avec deux mitaines de baseball à chaque main;
tu as besoin d’être capable de tirer quelque chose en retour.

J’ai appris que si je décide quelque chose avec un coeur ouvert, normalement je prends la bonne décision.
J’ai appris que lorsque j’ai de la peine, je n’ai pas à être peinée pour les autres.

J’ai appris que chaque jour on doit atteindre et toucher quelqu’un.

Les gens aiment être serrés ou avoir une petite tape dans le dos.
J’ai appris que j’avais encore beaucoup à apprendre.J’ai appris que les gens vont oublier ce que vous avez dit, ce que vous avez fait
mais qu’ils n’oublieront pas comment vous les avez fait se sentir.
– Maya Angelou

J’ai l’esprit casanier et l’instinct voyageur

J'ai l'esprit casanier et l'instinct voyageur.

J’ai l’esprit casanier et l’instinct voyageur.

J’ai l’esprit casanier et l’instinct voyageur.

-Victor Hugo


Rêver un impossible rêve. Porter le chagrin des départs
Brûler d’une possible fièvre
Partir où personne ne part

Aimer jusqu’à la déchirure
Aimer, même trop, même mal,
Tenter, sans force et sans armure,
D’atteindre l’inaccessible étoile

Telle est ma quête,
Suivre l’étoile
Peu m’importent mes chances
Peu m’importe le temps
Ou ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans questions ni repos
Se damner
Pour l’or d’un mot d’amour
Je ne sais si je serai ce héros
Mais mon cœur serait tranquille
Et les villes s’éclabousseraient de bleu
Parce qu’un malheureux

Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s’en écarteler
Pour atteindre l’inaccessible étoile

-Jacques Brel