Les jeux de l’amour ou l’amour au sens noble du terme ?

 

«Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir».amour

 

Les jeux de l’amour ou l’amour au sens noble du terme ?

La peur de l’engagement est de plus en plus utilisée aujourd’hui pour expliquer les raisons du « désamour » pour le couple et les relations sérieuses. Si cette peur est réelle et constitue pour certains une vraie phobie, pour d’autres elle n’est en fait qu’un miroir aux alouettes. C’est une sorte de fourre-tout pour ne pas assumer les véritables raisons qui les empêchent de s’investir dans une histoire d’amour, ou pour masquer le fait qu’ils n’en ont tout simplement pas envie. Les jeux de l’amour les intéressent bien plus que l’amour au sens noble du terme. Alors si chacun est libre de s’engager ou non dans une relation amoureuse, il est toutefois utile de se poser les bonnes questions sur les raisons de ce désengagement.

 

amour

Depuis l’Antiquité, l’Amour occupe les philosophes. C’est grâce à Platon, grâce à son Banquet , que la question a acquis ses lettres de noblesse. L’amour, au sens général, est un élan du coeur qui nous porte vers un être. On peut même parler d’une philosophie de l’amour (comme on parle de la philosophie du vivant ou de la connaissance).