Je ne connais qu’un seul devoir et c’est celui d’aimer.

hotel-amour-Albert-Camus
Si j’avais à écrire ici un livre de morale, il aurait cent pages et quatrevingtdixneuf seraient blanches. Sur la dernière, j’écrirais :

Je ne connais qu’un seul devoir et c’est celui d’aimer.

– Albert Camus

Vos Commentaires: