Les sorcières de Salem

Sorciere-SalemL’Europe a eu ses sorcières. Les États-Unis aussi. Connais-tu l’histoire des sorcières de Salem?

Nous sommes en 1692, à Salem, petite colonie rurale des États-Unis. Le pasteur Samuel Parris ramène chez lui une esclave nommée Tituba. Tituba connaît l’obeah, un culte magique des Antilles. Elle en parle aux enfants et aux domestiques des villageois.

Bientôt, des jeunes filles tombent malades. Elles entrent en transe: elles s’énervent et se roulent par terre. « La main du Diable est sur elles », dit le médecin.

Samuel Parris découvre les activités de Tituba. Aussitôt, elle est arrêtée avec deux autres femmes. Devant le tribunal, les jeunes filles accusent ces femmes. Elles disent que le double de l’une ou l’autre des femmes les mord et les pince!

C’est le début d’une chasse aux sorcières qui durera un an. De nombreuses autres femmes sont accusées. Pour prouver qu’il s’agit bel et bien de sorcières, les jeunes filles simulent des crises durant les procès.

En juin, elles ont accusé plus de 100 personnes. Elles exagèrent de plus en plus. Certaines accusent leurs parents, des juges et même l’épouse du gouverneur! Celui-ci, à son retour d’un voyage au Canada, apprend enfin ce qui s’est passé. Il met un terme aux activités du tribunal et accorde une amnistie aux derniers accusés. En un an, 200 « sorcières » ont été arrêtées et 20 ont été exécutées.

Une pièce de théâtre célèbre a été écrite sur cette histoire. Il s’agit des Sorcières de Salem, de Arthur Miller.

Vos Commentaires: