La sagesse commence dans l’émerveillement.

sagesse-emerveille-Socrate

La sagesse commence dans l’émerveillement.

-Socrate

  •  L’émerveillement est une clé pour ré-enchanter la vie.

Nous n’avons jamais perdu notre capacité à nous émerveiller,

nous l’avons simplement oublié. 

Parce qu’en grandissant, nous avons échangé peu à peu,

notre capacité d’émerveillement contre la capacité de comprendre,

planifier, maîtriser le monde, dans lequel nous avançons.  

De nos jours l’émerveillement est devenue une émotion trop rare, 

En reprenant contact avec notre enfant intérieur, 

nous pouvons cultiver un état être qui nous permet de voir plus souvent 

le merveilleux dans notre quotidien. 

Devant ce retour à la source de ­l’enfance, on s’émerveille.

L’enfant est toujours en nous, il n’a pas  d’age. 
La métaphore de l’enfant intérieur permet à chaque adulte 
de se reconnecter avec l’enfant qu’il a été,

 afin de réactiver un état d’être, plus spontané, joyeux, et vivant.

En lâchant prise, en suspendant notre mental, en abandonnant nos certitudes, 

nous pouvons écouter cette sagesse intuitive qui nous murmure, 

qu’il y a une vérité au delà du connu.

S’émerveiller c’est cette faculté de ne rien savoir 
et d’écouter le tressaillement de la vie, de s’en nourrir 
pour s’unir à la beauté et à la grandeur du monde.

La vraie richesse de cette existence c’est d’accepter la vie 
telle qu’elle est pour s’émerveiller de tout, sans jugement.

S’émerveiller, c’est laisser rayonner le regard originel…

Totalement immergé dans l’ici et maintenant où le passé, le présent et le futur 

ne font qu’un, nous pouvons alors nous ouvrir à un monde
 prodigieusement autre que celui dont nous avons l’habitude.

L émerveillement transcende les événements, 

reliant l’homme à sa nature essentielle.

Le sentiment d’émerveillement se rapproche de l’expérience spirituelle, 

c’est cette capacité à percevoir l’invisible, à nous unir à une conscience universelle

 pour redécouvrir la source sacrée de la créativité.

 

C’ est la reconnaissance du miraculeux dans l’ordinaire,

l’émerveillement ouvre ce qui est fermé.

Nous savons que peu importe le chemin, tant qu’il est vécu dans cette joie.

 L’important, encore une fois, est le chemin, non la fin. 

 

La vie est une fleur qui s’épanouit lentement, 
un à un ouvre ses pétales, éclatantes de beautés, 
dans laquelle nous devons admirer la magnificence 

en chaque chose…l’émerveillement nous illumine.

Osons nous émerveiller! 
L’émerveillement est une faculté poétique qui se décide 
pour se laisser toucher par la beauté des choses…

L’ émerveillement donne du sens à notre vie. 

Osons mettre chaque jour, du bleu, dans notre regard, 

pour l’inonder dans la lumière du nouveau.

Soyons les poètes de notre vie… 

car notre nature profonde est par essence… 
émerveillée!

Vos Commentaires: