Happy Holi

Happy Holi

Happy Holi

l’Inde fête le printemps en couleurs est une fête très importante chez les Hindous. Célébrée chaque année en mars pendant deux jours, au moment de la pleine lune du mois de Phâlguna, elle marque la fin de l’hiver et l’avènement du printemps. Elle symbolise la fertilité et la victoire du bien sur le mal.

Toutes les rues de l’Inde deviennent à cette occasion le théâtre de scènes de joies, où les habitants s’aspergent de peinture, de poudre colorée et se balancent des ballons remplis d’eau pigmentée à la figure. Un peu de vert pour l’harmonie, d’orange pour l’optimisme, de bleu pour la vitalité et de rouge pour la joie et l’amour. Après avoir aspergé sa victime de peinture, il est d’usage de s’exclamer

« Bura Na Mano, Holi Hai ! » : « Ne soyez pas fâché, c’est la Holi ! »

Au cours de la première nuit de cette fête haute en couleurs (c’est le cas de le dire !), des feux de joie sont allumés en mémoire de la crémation de Holîka, en signe de victoire du Bien sur le Mal. Le 2e jour (Rangapanchami), la fête (ou la bataille) commence pour de bon ! Les gens vêtus de blanc circulent avec des pigments de couleurs et les jettent sur les autres passants.
Les couleurs des pigments ont une signification bien précise : rouge pour la joie et l’amour, bleu pour la vitalité, vert pour l’harmonie, orange pour l’optimisme.

Gastronomie

Côté gastronomie, on déguste les spécialités culinaires préparées tout spécialement pour le festival. On peut aussi boire quelques gorgées de thandaï, un mélange de lait glacé, d’épices, d’amandes et… de cannabis ! À consommer avec modération.

L’Origine Holi

À l’origine, Holi était la dernière occasion de s’amuser avant la dure période de plantations. La fête était célébrée depuis la nuit des temps en Inde du Nord. À la pleine lune, c’est la fête du printemps et de la fertilité, mais aussi un subtil mélange d’hindouisme et de représentations animistes.
Bon à savoir : les enfants ont carte blanche, et leurs cibles privilégiées ne sont autres que… les touristes !

Vos Commentaires: