Deviens ce que tu es.

deviens ce qu tu esDeviens ce que tu es

Pendant une bonne partie de notre vie, nous nous cachons derrière des images d’emprunt (la persona) pour nous adapter aux exigences sociales. Puis, un jour, ce costume nous étouffe. Nous avons envie d’être nous-mêmes. Être accepté devient moins important. « Deviens ce que tu es »,

« On vieillit quand on abandonne sa vie entre les mains des autres, quand on n’a plus envie d’apprendre, quand on croit qu’on ne tombe amoureux qu’à vingt ans.
On vieillit quand on est trop rationnel, parce que la rationalité ferme les portes de l’imagination, coupe les ailes et ternit les rêves.
On vieillit quand on perd l’envie de s’émerveiller…»

La pire des solitudes n’est pas d’être seul, c’est d’être un compagnon épouvantable pour soi-même.

On deviendrait plus tolérant avec les ans. On a une plus grande capacité de se libérer des préjugés et de respecter les opinions divergentes. Ça n’implique pas de lâcher ses valeurs, mais plutôt de comprendre que chacun a son parcours, que chacun ressent et pense la vie à sa manière.
………………
Cette rencontre avec soi

« La prochaine fois que vous vous lamenterez de votre anniversaire qui vient à grands pas, souvenez-vous qu’une année de sagesse et de bonheur vous attend.

 

 

 

********

Cette rencontre avec soi

« Avec la maturité, on cesse de se demander ce qu’on vaut, on a une tranquillité. Jamais je ne me suis senti aussi peu anxieux, j’ai le sentiment d’une certaine plénitude. J’ai fait des tas de choses, il m’en reste beaucoup à faire, je n’ai plus besoin de faire mes preuves. On peut profiter du temps, échanger. Il ne faut pas croire que la créativité s’arrête »