Rami Malek se transforme la nuit en justicier pirate

Rami Malek se transforme la nuit en justicier pirate

Rami Malek se transforme la nuit en justicier pirate

C’est l’une des meilleures séries du moment. Mr. Robot suit les aventures tourmentées d’un pirate informatique schizophrène bien décidé à provoquer la chute du capitalisme. Mais peu de gens savent qu’un vrai pirate informatique se cache derrière cet étrange personnage…
Dès son lancement aux États-Unis en juin 2015, la série de Sam Esmail a fait sensation. Mr. Robot a enchaîné les récompenses et raflé, en janvier dernier, le prix très convoité du ­Golden Globe de la meilleure série dramatique pour sa première saison (que l’on pourra découvrir, en V.F., à Addik TV . Ce ­thriller techno a pour héros un jeune informaticien vivant à New York, ­Elliot Alderson (joué par l’excellent Rami Malek), qui travaille le jour pour une firme spécialisée dans la ­cybersécurité et

Rami Malek se transforme la nuit en justicier pirate

Elliot Alderson (Rami Malek)
En plus de devoir jongler entre son emploi et ses piratages informatiques, ce dernier doit aussi gérer une schizophrénie envahissante, alors que le mystérieux chef d’un groupe secret, Mr. Robot (campé par le revenant Christian Slater), fait appel à ses ­services pour accomplir un piratage d’envergure qui pourrait faire vaciller la toute-puissance des banques.

Certains hommes possèdent une perle précieuse

photo courtoisie

Mr. Robot ­(Christian Slater)
Si la série a eu autant de succès, le talent de l’acteur Rami Malek y est certainement pour beaucoup. Mais cette réussite s’explique aussi par le fait que le personnage qu’il incarne avec autant de brio est piloté, en coulisses, par un ancien pirate informatique reconverti pour l’occasion en conseiller techno.
Un pirate au service du bien

Certains hommes possèdent une perle précieuse…Mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux

-Rami Malek

Le droit à l’erreur

Le droit à l'erreur

ctrl z signification

 

Le droit à l’erreur

L’informatique, c’est comme
le tricot…

Enfin un peu. On a le droit à l’erreur,
il suffit d’un Ctrl+Z (ou Option+Z , c’est selon) pour revenir en arrière et annuler la bêtise qu’on vient de faire, dans certaines limites évidemment.

Au tricot, c’est pareil, il suffit de détricoter
les mailles ou rangs fautifs et hop on peut continuer, dans certaines limites, évidemment. Parce que détricoter un ouvrage en mohair ça revient à peu près à vouloir annuler les bêtises faites sur un fichier enregistré et fermé.


 

Annulation en informatique

L’annulation est, en informatique, une fonctionnalité proposée par la plupart des logiciels modernes, qui permet à l’utilisateur d’annuler la ou les dernières actions qu’il a effectuées, généralement sur un document, afin de le faire revenir à un état antérieur.

L’annulation est souvent associée à la restauration, c’est-à-dire la commande inverse, qui permet d’annuler l’annulation, et de revenir à un état plus récent.

Accès

Les commandes d’annulation et de restauration sont généralement accessibles au sommet du menu « Édition » ; leur libellé comprend souvent le nom de l’action qui va être annulée ou restaurée. Parfois, il existe aussi une commande permettant d’accéder à un historique d’annulation, c’est-à-dire une liste des dernières modifications accomplies, l’utilisateur pouvant alors choisir l’état auquel il souhaite revenir.

Certaines actions ne peuvent pas être annulées, si bien que lorsqu’elles ont été accomplies, le menu d’annulation apparaît ensuite de manière estompée. De même lorsque l’utilisateur tente d’annuler une action trop ancienne (il y a un nombre limite d’actions qui sont enregistrées pour annulation).

informatique-annulation-restauration

Le droit à l’erreur

 

source: Wikipédia /
source image http://www.atmosphere-citation.com  / http://www.artisticmoods.com