La plus grande erreur que j’ai fait de ma vie

rupture-sentimentaleLa plus grande erreur que j’ai fait de ma vie

C’est d’avoir laissé des personnes dans ma vie beaucoup plus longtemps, qu’elle ne le méritaient

Les types de séparation

Trois types de rupture peuvent être distingués: être quitté, décider de quitter l’autre ou se quitter d’un commun accord. La détresse peut varier en fonction du type de rupture. Mais dans tous les cas, le deuil de la relation est inévitable. L’idéal est de se quitter d’un commun accord mais ce scénario est peu fréquent. Choisir de quitter quelqu’un peut s’avérer aussi perturbant que d’être quitté. Dans le premier cas, le processus de décision qui précède la séparation est parfois déchirant et rempli de culpabilité. Il peut néanmoins être suivi d’un sentiment de soulagement. Dans le second cas, la séparation survient brusquement et de façon inattendue. La personne délaissée se trouve donc déstabilisée.

Les causes de séparation

Pour certains couples, des événements peuvent précipiter la séparation: déménagement, perte d’emploi, maladie, infidélité, problèmes personnels, etc. Pour d’autres, la séparation fait suite à une relation difficile ou insatisfaisante: mauvaise communication, peur de l’engagement, manque de plaisir à être ensemble, absence de soutien affectif, violence physique ou verbale, incapacité à surmonter une étape du développement conjugal ou personnel, etc. Que l’origine de l’impasse soit situationnelle ou sentimentale, la rupture devient alors pour certains couples la seule solution envisageable.

 

Les étapes à franchir

 La détresse qui suit la rupture amoureuse ressemble étrangement à celle ressentie lors du processus de deuil. La personne peut traverser plusieurs étapes soit le choc, puis la dénégation et le retrait, suivi de la reconnaissance et la douleur, et conclure avec l’adaptation et le renouvellement. Bien entendu, plus la relation était significative, plus grand sera le deuil.

La compréhension de ces étapes vous aidera sans doute à surmonter cette rupture et à voir que vous n’êtes pas seul dans cette situation. Elle vous permettra aussi d’expliquer à vos proches ce que vous vivez. Ceux-ci pourront ainsi vous apporter un meilleur soutien. Rappelez-vous que ces étapes vous permettront de mieux vivre la séparation ou toute autre perte.

1. LE CHOC ET L’ENGOURDISSEMENT
«Je ne peux pas imaginer qu’elle m’ait quitté. C’est comme un mauvais rêve.»

Durant les jours qui suivent la rupture, vous vous sentez abattu ou confus. Cette réaction vient d’un réflexe qui bloque tout le système émotionnel. C’est comme si la nature vous avait prémuni d’une sorte de coussin de protection contre le choc de la séparation.

C’est le moment d’avoir quelqu’un à vos côtés pour vous soutenir. De plus, évitez de prendre des décisions à long terme que vous pourriez regretter par la suite comme de changer de programme d’études, de déménager ou de changer d’emploi.

2. LA DÉNÉGATION ET LE RETRAIT
«Je sais qu’il va revenir.» «Ça ne se peut pas! Il va réaliser qu’il s’est trompé.»

Quand l’effet du choc se dissipe, vous n’êtes pas nécessairement prêt à affronter cette réalité. C’est normal, qui songe à la séparation lorsqu’il est encore amoureux! C’est pour cette raison que lorsque la rupture frappe, vous tentez de la nier. La colère envers la personne qui vous a laissé peut prendre toute la place. La dénégation se produit la plupart du temps de façon inconsciente. Mais il faut être attentif aux signes suivants: perte d’énergie, manque d’appétit, manque ou excès de sommeil, douleurs physiques, attente du retour du partenaire, colère, etc.

Parfois, un sentiment de honte peut vous envahir et vous aurez peut-être tendance à vous isoler pour ne pas montrer votre détresse. Pourtant, toutes ces réactions sont fréquentes et normales après une rupture. Il est possible que vous pensiez en avoir fini avec certaines réactions et qu’elles resurgissent des semaines ou des mois plus tard.

3. LA RECONNAISSANCE ET LA DOULEUR
«C’est difficile, j’ai encore mal, mais je crois bien que je vais m’en remettre.»

Cette période est souvent la plus longue et la plus pénible. La séparation est douloureuse car vous prenez conscience d’avoir perdu non seulement votre partenaire, mais aussi un mode de vie. Toutefois, la reconnaissance de cette perte est nécessaire pour retrouver votre équilibre. Il est important de prendre le temps nécessaire pour vivre cette période de tristesse. Vous aurez alors peut-être besoin de sentir la disponibilité de vos proches ou d’une aide extérieure comme un groupe d’entraide ou une aide professionnelle. Certaines personnes retournent vers leur ancien partenaire pour trouver du réconfort. Il est possible que des mises au point soient nécessaires pour bien comprendre la rupture, mais l’autre personne peut difficilement être à la fois la cause de la douleur et son antidote. C’est pourquoi il est peu recommandé de multiplier les rapports avec votre ex-partenaire pour faciliter la séparation.

4. L’ADAPTATION ET LE RENOUVELLEMENT
«Ça va maintenant. Finalement, j’ai appris de cette expérience et je peux passer à autre chose.»

Quand vous passez des «pourquoi» (pourquoi elle m’a laissé?) aux «comment» (comment puis-je tirer profit de cette épreuve?), cela signifie que vous commencez à cicatriser vos blessures. Votre vie ne gravite plus uniquement autour de votre rupture amoureuse. C’est le moment idéal pour entreprendre de nouveaux projets comme faire un voyage ou suivre un cours et qui sait, peut-être s’engager dans une nouvelle relation amoureuse.

En sortant du deuil de la séparation, c’est votre façon d’être et vos habitudes qu’il vous faut changer pour pouvoir vivre de nouvelles expériences. Le défi s’avère alors d’accepter de partir à la recherche de nouvelles sources de satisfaction. Cela implique le risque de faire des erreurs et d’être de nouveau blessé ou déçu. Il est fréquent que des personnes, après une rupture, tentent d’éviter la souffrance en renonçant de vivre une nouvelle relation amoureuse ou en s’engageant dans une suite de relations. Une telle fermeture réduit bien sûr les risques d’être à nouveau déçu ou blessé, mais à long terme elle empêche de combler pleinement le besoin fondamental d’être aimé.

Lettre ouverte aux filles qui laissent filer les mecs biens.

amour-perdu-peine-rupture

Elle écrit une lettre ouverte aux filles qui laissent filer les mecs biens. 

Il ne faut pas le laisser partir !

C’est arrivé bien trop souvent : le mec bien perd la fille parce qu’il est qui il est.

 

Le pire, c’est que si c’est vraiment un chic type, il va la perdre sans broncher. Il acceptera la situation en se disant que c’est ce qu’elle veut vraiment et en lui souhaitant le meilleur pour la suite, alors qu’il la voit s’en aller tout en sachant que c’est la fille parfaite pour lui.

 

Au nom de tous les braves types, voici une lettre ouverte à la fille qui a quitté la meilleure chose qui pouvait lui arriver :

 

« Chère fille qui s’en est allée,

 

Ce n’est pas comme si tu ne savais pas dans quoi tu t’embarquais. Il t’a prévenue qu’il était gentil. Il avait confiance et t’offrait tout ce qu’il pouvait, quand il le pouvait.

 

Le mec bien est sûr que faire les choses bien est ce qu’il faut faire. Il était là quand tu en avais besoin et il est sorti des sentiers battus pour toi, pour te montrer ce que tu représentais à ses yeux.

 

Nous vivons dans une société dans laquelle nous devons tous porter un masque et jouer un rôle pour affronter le champ de bataille des rencontres amoureuses, au XXIème siècle. Personne ne se dévoile totalement.

 

On poste des statuts sur Facebook et Instagram affirmant qu’on est masochiste un jour et romantique le lendemain. On fait parfois les disponibles et souvent les « durs en affaires ». Pourquoi ?

 

Je pensais que le but ultime était de se caser. Enfin, à quoi cela rime-t-il de faire des rencontres si on n’en a pas vraiment envie ? Si vous ne cherchez que l’amusement d’une nuit, laissez les mecs biens tranquilles et jouez avec les gens qui cherchent la même chose.

 

Épargnez-vous du temps et de l’énergie, parce que le mec bien ne rendra pas votre départ facile. Il tient à vous, donc il vous demandera une explication, même s’il sait que vous ne lui servirez qu’un ramassis de débilités.

 

Toutes les filles prétendent aimer le « salaud » parce qu’il représente un défi. Celui de le transformer et le modeler pour qu’il ne le soit plus. Ne vous êtes-vous jamais demandée que c’était peut-être vous qui aviez besoin d’être modelée pour savoir ce que signifiait « avoir des sentiments » à nouveau ?

 

Vous avez eu une histoire compliquée et à cause de cela, vous avez changé ? À qui cela n’est pas arrivé ? Les peines de cœur arrivent et le « salaud » suivant n’améliorera pas les méfaits du premier, au contraire. Vous n’êtes pas sa priorité et vous ne le serez jamais. Maintenant, vous êtes aigrie et fermée à tout ce qui pourrait être plus satisfaisant qu’une simple nuit de plaisirs.

 

On ne va pas se mentir, le sale type est amusant mais on en fait vite le tour. Est-il plus qu’un bon moment passé ? Pas sûr.

 

En réalité, le pauvre type a un certain charme, celui que vous voulez bien lui donner. Vous déclarez : « Il a quelque chose que je ne saurais expliquer ». C’est probablement la même chose qui vous a fait du mal par le passé.

 

Vous essayez donc de repousser le mec bien. S’il ne part pas facilement, vous le repousser plus fort encore. Malgré cela, il n’abandonne pas. 

 

Il faisait fi de vos peurs et vous poussait à grandir. Il se battait pour que vous preniez du temps pour faire ce qui vous plaisait. Il oubliait vos désirs et se concentrait sur tout ce dont vous aviez besoin. Donc, vous vous en êtes allée parce qu’il était trop gentil.

 

Il vous rendait la vie trop facile. Vous vouliez des disputes et des moments difficiles, comme si la vie n’était qu’un long chemin semé d’embûches. Vous faites fausse route.

 

Il lui est aussi arrivé une mauvaise expérience, il a juste choisi de garder sa gentillesse. Il a appris que chaque personne est susceptible de lui apporter de nouvelles choses dans la vie. Il a également décidé que les événements ne le changeront pas.

 

Il vous laissera donc partir en se disant que ça arrive. On dit toujours « une de perdue, dix de retrouvées » et il vous laissera vous éloigner en gardant ce dicton en tête, même s’il a mal.

 

Ce que vous ne savez pas, c’est qu’une autre l’attend et elle ne sera pas aussi stupide que vous. Quand vous vous rendrez compte que ce que vous voulez est un mec bien qui tient à vous, il sera trop tard. Une autre verra à quel point il est génial et elle ne laissera pas sa chance passer.

 

Vous aurez laissé passer votre Ted Mosby et, je vous promets que pour lui, vous étiez Robin. Les mecs biens sont là pour vous offrir un break, un chemin vers quelque chose de mieux que les jeux auxquels on identifie notre génération.

 

Il vous a peut-être aimé trop tôt et trop fort mais les hommes comme Ted Mosby ne courent pas les rues. Il vous a fait vous sentir aimée alors que l’amour n’était plus dans votre vocabulaire.

 

Il était fait pour vous ; celui qui rendait les choses différentes. Je vous souhaite de vous en apercevoir avant qu’il ne soit trop tard.

 

Mes sincères salutations, Celle qui l’a laissé filer »

 

Si tu aimes une personne, dis-le lui, car les cœurs sont souvent brisés par les mots qui ne sont pas dit.