Le courage de quitter

Le courage de quitter

image source: atmosphere-citation.com

 

Le courage de quitter

Le premier pas pour avoir ce que vous voulez,c’est d’avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus

-Deepak Chopra

 

Lorsque la vie à deux tourne à l’orage ou au calme trop plat, se séparer est devenu banal. Pourtant, certains tardent à quitter le navire. Comment savoir que la relation n’a plus d’avenir et qu’il est temps de partir ?

Elle ne supporte plus sa présence mais elle reste avec lui. Il n’en peut plus de ses reproches mais il ne la quitte pas. À l’heure où un couple sur deux se sépare (45 % en province, 55 % à Paris), où la durée moyenne des unions est de quatre ans (source Insee), il n’existe aucune statistique pour témoigner de la réalité de « ceux qui restent » quand tout semble les pousser à se désengager. À l’heure de la rupture express et du divorce par consentement mutuel, nous connaissons tous des amis à propos desquels nous nous demandons : « Mais pourquoi restet- il [elle] ? » Usure, ennui, mésentente, certains supportent ces situations pendant des années avant de se décider à plier bagage.

De nouvelles bases à trouver

« Personne n’est obligé de rester en couple quand il n’y trouve plus aucune satisfaction, il faut savoir se quitter au bon moment, pour ne pas finir par se détester, met en garde Ghislaine Paris. À ceux qui hésitent à mettre un terme à leur union, une fois conscients qu’elle ne les satisfait plus depuis longtemps, je conseille de ne pas trop tergiverser, au risque de s’empoisonner avec le venin du ressentiment. Pour éviter les regrets, certains dénigrent ce qu’ils ont vécu, croyant ainsi s’épargner la souffrance du deuil. Mais cette stratégie empêche d’analyser objectivement ce qui a conduit à rompre, et de tirer les leçons de ses erreurs. De plus, cracher sur toute une période de sa vie peut être très déprimant à terme. »

Le couple a correspondu aux aspirations d’un moment, a eu une vraie valeur, et la rupture ne veut pas dire que le temps passé ensemble est à jeter aux orties. Accuser l’autre de tous les maux, l’agresser pour qu’il finisse par s’en aller peut être un moyen de se dédouaner de toute culpabilité. « Cette stratégie, plutôt masculine, explique peut-être que ce soit les femmes qui demandent majoritairement le divorce, expose encore Ghislaine Paris. Une partie d’entre elles y seraient poussées par l’attitude de leur conjoint plus que par leur volonté. »

Marie-Mai et Fred St-Gelais se séparent

SÉPARATION POUR MARIE-MAI ET FRED ST GELAIS !

Marie-mai-Fred-St-Gelais-separation-couple

Marie mai Fred St Gelais rupture

 

Marie-Mai et Fred St-Gelais se séparent.

Après 11 ans de vie commune et des expériences hors du commun vécues à deux, le couple chéri du Québec Marie-Mai et Fred St-Gelais nous annoncent aujourd’hui leur séparation. Quelle triste nouvelle! Le couple s’était marié en 2011.

 

Voici ce que Marie-Mai avait à dire sur la fin de ce chapitre de sa vie : 

De la fin au départ…

Il n’y aura jamais de « bons » moments pour annoncer une triste nouvelle.

Il est difficile pour moi de trouver les bons mots pour vous la partager, mais voici.

Fred et moi ne sommes plus ensemble.

11 ans, c’est beaucoup.

Beaucoup d’amour, de respect, de temps et d’expériences.

De la fille de 20 ans à la femme de 31 ans.

11 années, c’est tout un parcours mais pas toujours parfait.

On a vécu une histoire hors du commun et irremplaçable.

Je n’aurais pas pu demander de meilleur allié dans ce chapitre de ma vie.

Aujourd’hui nos chemins se séparent et j’en assume la pleine responsabilité mais je ne perds pas de vue tout ce qu’on a fait ensemble et tout ce qu’on a été.

Je ne ferai pas de commentaires et ne répondrai à aucune question concernant notre rupture.

Ceci nous appartient. Merci à l’avance de nous respecter, comme vous l’avez toujours si bien fait.

Amour.

MM

Lettre ouverte aux filles qui laissent filer les mecs biens.

amour-perdu-peine-rupture

Elle écrit une lettre ouverte aux filles qui laissent filer les mecs biens. 

Il ne faut pas le laisser partir !

C’est arrivé bien trop souvent : le mec bien perd la fille parce qu’il est qui il est.

 

Le pire, c’est que si c’est vraiment un chic type, il va la perdre sans broncher. Il acceptera la situation en se disant que c’est ce qu’elle veut vraiment et en lui souhaitant le meilleur pour la suite, alors qu’il la voit s’en aller tout en sachant que c’est la fille parfaite pour lui.

 

Au nom de tous les braves types, voici une lettre ouverte à la fille qui a quitté la meilleure chose qui pouvait lui arriver :

 

« Chère fille qui s’en est allée,

 

Ce n’est pas comme si tu ne savais pas dans quoi tu t’embarquais. Il t’a prévenue qu’il était gentil. Il avait confiance et t’offrait tout ce qu’il pouvait, quand il le pouvait.

 

Le mec bien est sûr que faire les choses bien est ce qu’il faut faire. Il était là quand tu en avais besoin et il est sorti des sentiers battus pour toi, pour te montrer ce que tu représentais à ses yeux.

 

Nous vivons dans une société dans laquelle nous devons tous porter un masque et jouer un rôle pour affronter le champ de bataille des rencontres amoureuses, au XXIème siècle. Personne ne se dévoile totalement.

 

On poste des statuts sur Facebook et Instagram affirmant qu’on est masochiste un jour et romantique le lendemain. On fait parfois les disponibles et souvent les « durs en affaires ». Pourquoi ?

 

Je pensais que le but ultime était de se caser. Enfin, à quoi cela rime-t-il de faire des rencontres si on n’en a pas vraiment envie ? Si vous ne cherchez que l’amusement d’une nuit, laissez les mecs biens tranquilles et jouez avec les gens qui cherchent la même chose.

 

Épargnez-vous du temps et de l’énergie, parce que le mec bien ne rendra pas votre départ facile. Il tient à vous, donc il vous demandera une explication, même s’il sait que vous ne lui servirez qu’un ramassis de débilités.

 

Toutes les filles prétendent aimer le « salaud » parce qu’il représente un défi. Celui de le transformer et le modeler pour qu’il ne le soit plus. Ne vous êtes-vous jamais demandée que c’était peut-être vous qui aviez besoin d’être modelée pour savoir ce que signifiait « avoir des sentiments » à nouveau ?

 

Vous avez eu une histoire compliquée et à cause de cela, vous avez changé ? À qui cela n’est pas arrivé ? Les peines de cœur arrivent et le « salaud » suivant n’améliorera pas les méfaits du premier, au contraire. Vous n’êtes pas sa priorité et vous ne le serez jamais. Maintenant, vous êtes aigrie et fermée à tout ce qui pourrait être plus satisfaisant qu’une simple nuit de plaisirs.

 

On ne va pas se mentir, le sale type est amusant mais on en fait vite le tour. Est-il plus qu’un bon moment passé ? Pas sûr.

 

En réalité, le pauvre type a un certain charme, celui que vous voulez bien lui donner. Vous déclarez : « Il a quelque chose que je ne saurais expliquer ». C’est probablement la même chose qui vous a fait du mal par le passé.

 

Vous essayez donc de repousser le mec bien. S’il ne part pas facilement, vous le repousser plus fort encore. Malgré cela, il n’abandonne pas. 

 

Il faisait fi de vos peurs et vous poussait à grandir. Il se battait pour que vous preniez du temps pour faire ce qui vous plaisait. Il oubliait vos désirs et se concentrait sur tout ce dont vous aviez besoin. Donc, vous vous en êtes allée parce qu’il était trop gentil.

 

Il vous rendait la vie trop facile. Vous vouliez des disputes et des moments difficiles, comme si la vie n’était qu’un long chemin semé d’embûches. Vous faites fausse route.

 

Il lui est aussi arrivé une mauvaise expérience, il a juste choisi de garder sa gentillesse. Il a appris que chaque personne est susceptible de lui apporter de nouvelles choses dans la vie. Il a également décidé que les événements ne le changeront pas.

 

Il vous laissera donc partir en se disant que ça arrive. On dit toujours « une de perdue, dix de retrouvées » et il vous laissera vous éloigner en gardant ce dicton en tête, même s’il a mal.

 

Ce que vous ne savez pas, c’est qu’une autre l’attend et elle ne sera pas aussi stupide que vous. Quand vous vous rendrez compte que ce que vous voulez est un mec bien qui tient à vous, il sera trop tard. Une autre verra à quel point il est génial et elle ne laissera pas sa chance passer.

 

Vous aurez laissé passer votre Ted Mosby et, je vous promets que pour lui, vous étiez Robin. Les mecs biens sont là pour vous offrir un break, un chemin vers quelque chose de mieux que les jeux auxquels on identifie notre génération.

 

Il vous a peut-être aimé trop tôt et trop fort mais les hommes comme Ted Mosby ne courent pas les rues. Il vous a fait vous sentir aimée alors que l’amour n’était plus dans votre vocabulaire.

 

Il était fait pour vous ; celui qui rendait les choses différentes. Je vous souhaite de vous en apercevoir avant qu’il ne soit trop tard.

 

Mes sincères salutations, Celle qui l’a laissé filer »

 

Si tu aimes une personne, dis-le lui, car les cœurs sont souvent brisés par les mots qui ne sont pas dit.