Vidéo: un père construit un vaisseau Star Wars pour son fils

 

VIDEO. Pour Halloween, un père construit un vaisseau de Star Wars pour son fils en fauteuil roulant

Le déguisement, essentiellement réalisé en carton, change le petit garçon en un véritable jedi.

 

 

Le père de Jeremy aime son fils, et le cinéma. Pour Halloween, Ryan Miller a conçu un costume sur mesure pour son garçon de 8 ans, en fauteuil roulant : un snowspeeder, un vaisseau que l’on retrouve dans l’épisode 2 de la saga  L’enfant, qui souffre de spina-bifida, une malformation de la colonne vertébrale qui provoque la paralysie des jambes, peut ainsi aller réclamer des bonbons avec la classe d’un jedi, tout en tirant des cartouches en mousse sur les adultes.

Interrogé ,Ryan Miller a indiqué qu’il avait fallu plus de deux semaines pour réaliser ce déguisement archi-réaliste, en utilisant notamment du carton et du PVC. « Jeremy a assisté à toute la construction. Tous les soirs, il était ébahi, impatient de monter à bord », a raconté le papa créatif qui, l’année précédente, avait construit un costume tout aussi épatant pour son fiston et son fauteuil : la moto du superhéros Captain America.  

C’est pas parce que t’as pas de cœur que tu devais repartir avec le mien

Tu es partie

Ridsa-video-musiqueC’est pas parce que t’as pas de cœur que tu devais repartir avec le mien.

-Ridsa



  • Parole : Tu Es Partie 

    Tu m’as pris tout mes rêves puis arraché mes ailes

J’ai l’coeur sur la main ce qui explique pourquoi elle saigne
Peut importe ce qu’ils peuvent dire, c’est pas eux c’est moi qui souffre
Comment respirer la joie d’vivre, quand t’es à bout de souffle
Rassure toi j’vais mal, j’comprends pas tout ça va trop vite
J’nous voyais consommer l’amour
J’passe d’un peu saoule à complétement ivre
J’passe de bébé à mon ex
Aujourd’hui j’suis qu’un souvenir petit sourit à la vie
Crois moi elle te fera souffrir
Car ici plus t’es gentil plus on t’détruis, déter
J’repense à nous quand tu m’disais qu’j’étais ta vie, ta perle
Mais putain d’flûte c’était qu’du son moi qui t’croyais, sincère
Tu t’rends pas compte c’est dans un coeur que ta disquette, s’insert
J’pensais pas tomber d’aussi haut, j’attends l’attérissage
Ma chute est longue, dur en gros impossible de guérir sa
T’es partie, tu laisse de bête cicatrice
Tu m’as blessé à vie, j’espère qu’tu réalise

Tu es partie laissant que des souvenirs
Sache que certain cauchemar ne meurt jamais
J’ai l’coeur meurtrit j’ai même perdu l’sourire
J’veux un nouveau départ mais ton image m’arrête

Hè hè
Ho ho
Est-ce que tu m’entends ? Est-ce que tu m’aimais vraiment ?
Hè hè
Ho ho
Le temps n’efface rien, surtout pas mes sentiments

J’me sens vide, dans mon corps y a plus rien
C’est pas parce que t’as pas d’coeur qu’tu d’vais r’partir avec le mien
Souviens toi d’tout ces moments cette complicité hors norme
Si l’argent fait l’bonheur, avec toi j’roulais sur l’or
Putain, j’voyais une route longue et là je suis dans l’fossé
Ma vie fait des tonnaux j’me sens cabossé
Du mal à respirer, à croire que j’suis asthmatique
Depuis qu’t’es partie mes sentiments sont statique
La vérité, c’est que j’dors plus je ne ris plus je ne sors plus je ne vis plus
La vérité, c’est que j’en peux plus
Mais j’garde la foie j’souris aux gens, l’air de rien,

Je serre les dents c’est difficle de faire semblant, que tout va bien,
J’en ai versé des larmes, passé des tas d’nuit blanche
Ma vie est instable car c’est vers toi que mon coeur penche
Cette histoire m’fais perdre le nord, j’suis à l’ouest
Mon coeur n’a plus de munition, j’suis à sec

Tu es partie laissant que des souvenirs
Sache que certain cauchemar ne meurt jamais
J’ai l’coeur meurtrit j’ai même perdu l’sourire
J’veux un nouveau départ mais ton image m’arrête

Quand on m’parle de toi, j’ai les yeux qui brillent
J’me relève j’fais des efforts même si j’ai perdu l’équilibre
Ton sourire ta voix, nos milliers d’délires t’as tout cassé
Tu m’as tué parce que t’as commis un délit,
Avec le r’cule j’réalise, tout s’qu’on va rater
A croire qu’j’vaux des millions, elle voulait juste me gratter
J’étais aveugle dans mon monde, j’écoutais personne
J’les ai tous envoyé chier, aujourd’hui j’dois m’refaire seul
J’repense à toi, à nous, sans cesse, j’m’écroule
J’avance sans destination en feu d’détresse, mais j’roule
On m’dit reste fort sans s’mettre à ma place
J’essai d’garder la forme sache que personne te remplace
Au fond j’t’en veux à mort j’comprends pas ta décision
J’essai d’réanimer mon coeur h24 sous perfusion
Et si un jour tu r’viens tu tomberas sur l’répondeur
Mais j’reste un homme bien j’te souhaite beaucoup d’bonheur

Tu es partie laissant que des souvenirs
Sache que certain cauchemar ne meurt jamais
J’ai l’coeur meurtrit j’ai même perdu l’sourire
J’veux un nouveau départ mais ton image m’arrête

Hè hè
Ho ho
Est-ce que tu m’entends ? Est-ce que tu m’aimais vraiment ?
Hè hè
Ho ho
Le temps n’efface rien, surtout pas mes sentiments

Tu es partie laissant que des souvenirs
Sache que certain cauchemar ne meurt jamais

Découvrez vidéo Kims Data Stash | T-Mobile Commercial publicités du Super Bowl 2015

Le Super Bowl est un événement attendu, mais ses fameuses publicités aussi! Et pendant le match entre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Seahawks de Seattle, le 1er février à Glendale en Arizona, le prix d’une publicité télévisée s’est encore un petit plus envolé : pour un espace de 30 secondes, les entreprises ont dû débourser 4,5 millions de dollars américains, soit 150 000 dollars la seconde!