Vidéo musique Sarah McLachlan (Angel)

Paroles et traduction de «Angel»

Angel (Ange)

Spend all your time waiting
Passer tout ton temps à attendre
For that second chance
Cette seconde chance
For a break that would make it okay
Cette pause qui arrangerait tout
There’s always some reason to feel not good enough
Il y a toujours une raison de ne pas se sentir complètement bien
And it’s hard at the end of the day
Et c’est dur à la fin de la journée
I need some distraction, or a beautiful release
J’ai besoin de distraction, ou d’un beau soulagement
Memories seep from my veins
Les souvenirs suintent de mes veines
Let me be empty, oh, and weightless and maybe
Laisse-moi être vide, oh, et sans poids et peut-être
I’ll find some peace tonight
Que je trouverai le repos ce soir

[Chorus]
[Refrain]
In the arms of the Angel
Dans les bras de l’Ange
Fly away from here
S’envoler loin d’ici
From this dark cold hotel room
De cette chambre d’hôtel sombre et froide
And the endlessness that you fear
Et de cette éternité que tu crains
You are pulled from the wreckage of your silent reverie
Tu as été tiré des ruines de ton rêve silencieux
You’re in the arms of the Angel
Tu es dans les bras de l’Ange
May you find some comfort here
Puisses-tu y trouver du réconfort

So tired of the straight life, that everywhere you turn
Tu es si fatigué de cette vie ennuyeuse que chaque fois que tu te retournes
There’s vultures and thieves at your back
Il y a des vautours et des voleurs dans ton dos
Storm keeps on twisting
L’orage continue de virevolter
You keep on building the lies that you make up for all that you lack
Tu continues de bâtir les mensonges que tu inventes pour tout ce dont tu manques
It don’t make no difference
Ca ne change rien
Escape one last time
S’échapper une dernière fois
It’s easier to believe
Il est plus facile de croire
In this sweet madness, oh, this glorious sadness
À cette douce folie, oh, cette glorieuse tristesse
That brings me to my knees
Qui me met à genoux

[Chorus]
[Refrain]

 In the arms of the Angel
Dans les bras de l’Ange
Fly away from here
S’envoler loin d’ici
From this dark cold hotel room
De cette chambre d’hôtel sombre et froide
And the endlessness that you fear
Et de cette éternité que tu crains
You are pulled from the wreckage of your silent reverie
Tu as été tiré des ruines de ton rêve silencieux
You’re in the arms of the Angel
Tu es dans les bras de l’Ange
May you find some comfort here
Puisses-tu y trouver du réconfortenfant

La plus grande tragédie de la vie n’est pas la mort

La plus grande tragédie de la vie
n’est pas la mort,
mais ce qui meurt en nous pendant que nous vivons.

La plus grande tragédie de la vie
n’est pas la mort,
mais ce qui meurt en nous quand nous vivons.

-Norman Cousins

🌺🌺🌺🌺🌺

 

 

Biographie :

Norman COUSINS (1915-1990) était un journaliste américain, atteint d’une spondylarthrite ankylosante, maladie inflammatoire de la colonne vertébrale.

Un des médecins qui l’avait pris en charge lui avait prédit que le pronostic de cette maladie l’amènerait à vivre dans un fauteuil roulant.

Au lieu de s’abattre et de se morfondre dans un hôpital à la suite d’une mauvaise nouvelle – ce qu’on appelle en biologie totale des êtres vivants un conflit de diagnostic-pronostic – il décide de louer une chambre d’hôtel, de visionner des films comiques et de prendre de la vitamine C.

Aussi bizarre que cela paraisse, il guérit de cette maladie et termine – chose incroyable et rare – sa vie comme professeur dans une faculté de médecine aux États-Unis, l’UCLA (l’University of California – Los Angeles), alors qu’il n’était pas médecin.

Autre particularité, il reçut de nombreuses aides financières pour financer des études cliniques sur l’importance de l’état psychique dans les maladies, entre autres de la veuve Mac Donald (le Mac Donald des hamburgers).

 Apport de Norman COUSINS

Il a écrit de nombreux livres où il parlait du pouvoir de guérison que nous avons en nous et enseignait aux personnes malades à ne pas se laisser décourager à la suite d’une mauvaise nouvelle.

Une des phrases les plus importantes de Norman COUSINS est « Accepter le diagnostic, refusez le pronostic »

Actuellement, il existe à l’UCLA un Centre de psychoneuroimmunologie Norman COUSINS qui s’attèle à faire des recherches en lien avec l’interaction entre le psychisme et le corps.

Lors ses nombreux voyages, il a rencontré beaucoup de personnalités dont, entre autres, le Dr Albert SCHWEITZER : dans un de ses livres, il rapporte les propos de ce dernier sur l’effet placebo.

Homme infatigable, il a été aussi défenseur de la Paix dans le Monde.

Un an avant sa mort Franz Kafka

Un an avant sa mort

Franz Kafka

franz KafkaUn an avant sa mort, Franz Kafka a eu une expérience très inhabituelle. En se promenant dans le parc steglitz à Berlin, il a trouvé une fille qui pleurait le cœur brisé : elle avait perdu sa poupée. Kafka a offert d’aider à chercher la poupée et de la rencontrer le lendemain au même endroit. Incapable de trouver la poupée, il a composé une lettre « écrite » par la poupée et l’a lu quand ils se sont rencontrés à nouveau :

– «  S’il vous plaît, ne pleurez pas, je suis parti en voyage pour voir le monde. Je vais vous écrire à propos de mes aventures…  »

C’était le début de beaucoup de lettres. Quand lui et la fille se sont rencontrés, il a lu ces lettres soigneusement composées d’aventures imaginaires à propos de la poupée bien-aimée. La fille a été rassurée. Quand les réunions sont arrivées à sa fin, Kafka lui a donné une poupée. Elle avait l’air différente de la poupée originale. Une lettre ci-jointe explique :
-«  mes voyages... Ils m’ont changé…  »

De nombreuses années plus tard, la fille maintenant adulte a trouvé une lettre cachée dans une fissure inaperçue à l’intérieur de son poignet.

En bref, il a dit :
 » chaque chose que tu aimes est très susceptible d’être perdue,

mais à la fin, l’amour reviendra d’une manière différente. »

Franz Kafka

Artiste : Marlene López

Nous sommes des lieux de passage

Nous sommes des lieux de passageNous sommes
des lieux de passage

Les gens entrent et sortent de notre vie ; quelqu’un prend quelque chose, quelqu’un laisse quelque chose,
Quelqu’un disparaît, quelqu’un revient.

 

Je ne peins pas l’être.
Je peins le passage. 

-Michel de Montaigne,

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit

-Khalil Gibran

C’est pendant la traversée du désert que tu verras les personnes qui te soutiennent vraiment

C’est pendant la traversée du désert que tu verras les personnes qui te soutiennent vraiment

On est vite étonné

….

On s’assoit sur une dune de sable

J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence. 

-Antoine de Saint-Exupéry

désert

La solitude du désert

 Si tu chantes la beauté, même dans la solitude du désert, tu trouveras une oreille attentive .

-Khalil Gibran

….

Fès désert

L’homme qui du désert connaît le secret

Poème:  Tahar Ben Jelloun

L’homme qui du désert connaît le secret ne
peut vieillir
La mort viendra, tournera autour de la dune
puis repartira.
Le jour sera sévère, mais la nuit
ne troublera point le regard profond de ce
visage qui bâtit des demeures dans la patience.
De ses mains, il tiendra la vie en saison haute,
Inaccessible au malheur.
L’homme qui du désert ne saccage point la légende
ne peut subir l’outrage.
Il sera dépositaire d’une mémoire obscure
tissée d’énigmes et de beauté.
Héritier du livre laissé par la nuit.
Les vents le maintiendront humble et fier
debout hors de toute défaite.
L’homme qui du désert sera le témoin,
maître d’un dessein délivré de la souffrance,
habitera une maison où la faim n’entre plus.
Il sera peut-être sans haine, éternel dans le courage,
enfant traversant le siècle avec un cerceau d’étoiles
dormant dans l’orgueil des ronces, sur
la ligne blanche, gardienne du ciel.
L’homme qui du désert sera le récit,
livre de la passion et du pardon,
coeur ouvert, grand comme le pays et le temps,
cet homme ira comme un cheval libre hors l’aride
et l’impénétrable.
Il mêlera les mots au sable pour ouvrir les portes
des villes souterraines et des nuits imprenables.
La liberté aura son visage, sa voix et sa folie.
Mais le désert est un malentendu, un mauvais
lit pour le sommeil et pour le songe, une page
blanche pour la nostalgie.
Les Bédouins sont dans la ville, les chameaux dans la
légende et les nomades dans les cirques de l’âme fatiguée.

….

Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.

-Khalil Gibran

Au revoir mon ami

Nouveau couverture Facebook : Pensée pour la perte ou le deuil d’un animal de compagnie

Au revoir mon ami 

Au revoir mon ami Au revoir mon ami

La chose la plus difficile
à supporter quand ils s’en vont, ces amis tranquilles, c’est qu’ils emportent avec eux tant d’années de nos propres vies.

love

– John Galsworthy

Jour de la marmotte 2 février 2016

Jour de la marmotte 2 février 2016

Jour de la marmotte 2 février 2016

 

Jour de la marmotte 2 février 2016

Les météorologues sont en deuil après avoir perdu l’une de leurs collègues juste avant le jour de la Marmotte.

 né en mai 2010

La durée de vie moyenne d’une marmotte est de 4 à 6 ans. Willow a donc vécu une durée de vie normale. Elle était souvent en tournée dans des écoles dans le cadre de programmes d’éducation, et faisait aussi des apparitions dans des bulletins météorologiques. Des célébrations locales du jour de la Marmotte ont dû être annulées en raison de sa mort.